La posture du secteur de Protection Passive contre Incendies par rapport a le Règlement sur les Produits de Construction

Le Règlement sur les Produits de Construction (CPR) établit pour première fois une norme à respecter pour tous les produits, aussi pour ceux de protection contre les incendies, pour répondre aux exigences minimales et qu’ils puissent être certifiés avec la marque CE.

Maintenant, après plusieurs révisions, qui ont établi la jurisprudence, Commission européenne est en cours de révision du règlement, aussi il y a la possibilité d’une abrogation.

Dans cette situation, la Fédération de la protection contre incendies européenne (EAPFP), défend la validité et l’utilité du RPC comme l’assurance de la qualité et la normalisation des produits qui peuvent être commercialisés dans l’UE.

L’EAPFP croit fermement que le CPR a contribué à l’élimination des obstacles au commerce en Europe. Par conséquent, il est à la fois contre l’abrogation du CPR et de réduire leurs besoins, car cela signifie aller à l’encontre de l’objectif de l’industrie, ce qui est une harmonisation progressive vers une véritable zone de libre-échange européenne, langage technique commun et l’harmonisation des caractéristiques et la performance de la sécurité.

À cet égard, l’EAPFP déclare que «Nous reconnaissons les difficultés d’application du RCR, mais nous avons l’intention de continuer et de résoudre avec succès, plutôt que d’appliquer une approche qui mettrait sérieusement en danger toutes les réalisations positives et le progrès que nous avons eu depuis que le RCP soit en vigueur ».

Le secteur de l’industrie de la protection passive contre l’incendie a fortement investi dans la marque CE, et toute action qui encourage ou exige des exigences législatives nationales (de chaque pays), en imposant des nouvelles barrières au commerce, nous fait reculer à il y a quelques décennies avant dans le pré-DPC / RCP, et mettent en danger la situation économique réelle, et de rendre notre industrie européenne moins compétitive et innovante.

«Nous demandons donc qu’on n’annulons ni diminuons pas les exigences du règlement des produits de construction -RPC- car il serait comme mettre plus d’obstacles au libre-échange au sein de l’UE.»

La posture du secteur de Protection Passive contre Incendies par rapport a le Règlement sur les Produits de Construction
Valora este artículo.