Les causes les plus communes des feux dans l’environnement professionnel (energétiques, humaines et naturelles)

Dernièrment nous avons parlé de beaucoup d’incendies qui ont brûlés des usines entièrs en laisant beaucoup de personnes sans leur travails. En France, chaque jour, des incendies plus ou moins graves se déclarent en environnement professionnel. Si le nombre de victimes directes (morts, brûlés, intoxiqués par les fumées) est relativement faible, le risque économique est très élevé.

Sur 4 entreprises qui brûlent, près de 3 ne reprennent pas leur activité. La prise en compte du risque incendie en prévention est essentielle pour éviter la fermeture temporaire ou définitive de l’établissement à la suite d’un sinistre. Les causes sont multiples et souvent imprevisibles. Les source d’inflammation sont de trois ordres: Energétiques, Humaines et Naturelles.

Energétiques :

– thermiques (surfaces chaudes, appareils de chauffage, flammes nues, travaux par point chaud)
– électriques (étincelles, échauffements dus à la vétusté, la non-conformité des installations ou les surcharges électriques)
– électrostatiques (les étincelles peuvent intervenir comme énergie d’activation), mécaniques (étincelles, échauffements….)
– chimiques (réactions exothermiques, emballement de réaction…)

Humaines :

– cigarettes (l’extrémité d’une cigarette allumée atteint plus de 700 °C)

– négligence

– malveillance…

Naturelles :

– bactériologiques (la fermentation bactérienne peut échauffer le milieu)
– climatiques (foudre, soleil…).�
Les causes les plus communes des feux dans l’environnement professionnel (energétiques, humaines et naturelles)
Valora este artículo.