L’embrasement généralisé éclair ou flashover

L’embrasement généralisé éclair (EGE), ou flashover en anglais, est un phénomène thermique, une phase du développement d’un feu dans un local semi-ouvert. En effet, un tel local permet, d’une part une alimentation convenable de l’incendie en oxygène (contrairement à l’explosion de fumées, en anglais backdraft, l’EGE ne se produit pas du fait d’un afflux soudain d’air), d’autre part une accumulation de chaleur.

Brutalement, alors que l’incendie était localisé dans la pièce, celle-ci se met à brûler dans son intégralité. Ce n’est pas le feu qui progresse de proche en proche, mais tous les objets, et même l’atmosphère du local chargée en imbrûlés, qui s’embrasent brusquement. Il est très redouté des sapeurs-pompiers.

¿Comment fonctionnent les flashovers?

La chaleur décompose les matériaux (bois, plastiques, tissus…) et produit des gaz inflammables, c’est la pyrolyse. Soit les gaz brûlent tout de suite et alimentent le feu (feu classique), soit ils s’accumulent dans une pièce.

Si l’air rentre régulièrement dans la pièce, on peut avoir, à partir d’un certain taux gaz/air (combustible/comburant), une inflammation de tout le gaz. Le feu occupe alors littéralement tout l’espace, c’est l’embrasement généralisé éclair.

On estime que pour qu’un feu se développe en EGE, il faut un flux thermique initial d’environ 20 kW/m2. Un des paramètres fondamentaux du flux thermique dégagé par les flammes est l’apport d’air ; donc, la ventilation (naturelle ou forcée, par exemple système de climatisation, mais aussi ventilation opérationnelle mal utilisée) joue à la fois dans la production de gaz de pyrolyse et dans la quantité de comburant disponible.

En moyenne, un EGE se produit à une température de 600 °C et il développe un flux thermique d’environ 7 MW. Le feu de l’Interstate Bank à Los Angeles en 1988 a dégagé une puissance thermique de 10 MW. La puissance minimale d’un EGE est estimée à 3 MW.

Ceci est à comparer avec la puissance absorbée par une lance à incendie (jet diffusé):

– 0,5 MW à 40 L/min ;

– 2 MW à 150 L/min ;

– 6 MW à 500 L/min.

Un type d’EGE particulier, appelé effet tranchée, peut survenir lors d’un incendie dans un couloir d’escalator. Il a été mis en évidence dans l’enquête sur l’incendie de King’s Cross à Londres.

L’embrasement généralisé éclair ou flashover
Valora este artículo.