La Sulafa Tower, a pris feu ce mercredi à Dubaï

La Sulafa Tower, un hôtel de 75 étages, a pris feu ce mercredi à Dubaï. Les incendies de gratte-ciel deviennent monnaie courante dans l’émirat, provoquant l’inquiétude de nombreux experts.

Dans une ville aussi moderne que touristique, l’incendie d’un gratte-ciel devient vite une attraction partagée instantanément sur les réseaux sociaux.

Un phénomène tout sauf isolé. En mars dernier ; au réveillon du 31 décembre 2015; par deux fois en février 2015 ; et enfin en novembre 2012, des incendies similaires se sont déclarés dans l’émirat. Des dégâts matériels qui n’ont jusqu’à aujourd’hui pas fait de victimes, mais qui inquiètent des experts.

Les panneaux en aluminium qui recouvrent certains buildings ne seraient tout simplement pas résistants au feu. Les Émirats Arabes Unis ont d’ailleurs révisé leurs standards de sécurité en 2013, mais les bâtiments construits avant cette date ne respectent pas les nouvelles directives.

La Sulafa Tower, a pris feu ce mercredi à Dubaï
Valora este artículo.