Contre cloissons coupe-feu

À certaines occasions, nous avons un élément de séparation verticale qui doit augmenter sa résistance au feu d’un côté, à cause d’un changement d’utilisation du secteur incendie pour lequel il avait été calculé ou pour l’adapter aux réglementations en vigueur. Dans ces cas, il est nécessaire d’étudier la position de travail et en fonction de ce que nous avons, notre R + D + i ai conçu et testé différentes solutions.

L’utilisation la plus courante est dans l’industrie, quand un locataire loue ou acheter un bâtiment industriel qui a des murs avec d’autres voisins et selon le type de risque qui a son activité doit fournir ces murs de certains résistance au feu. Le RDSCIEI, point 5.2 établis:

Dans nombreuses occasions, nous trouvons la division entre deux voisins faites avec blocs de béton jusqu’à 3 m de haut et de là à la plaque supérieure fermée avec du tôle. Ce dernier élément ne répond pas aux conditions requises de résistance au feu, alors nous devons lui fournir avec la résistance au feu nécessaire selon le tableau ci-dessus. Il doit être fait dans un sens lorsque le projet de licence d’activité est établi, son but est d’éviter l’advance d’un incendie dans votre établissement au voisin, et non vice versa.

Mercor Tecresa a développé deux solutions pour ces cas:

a) Contre cloissons EI-120 indépendants avec Structure de canal/montant de 70 mm, Lane de Roche de 70 mm d’épaisseur et de densité 100 kg/m3 et de deux plaques de panneaux de silicate et de magnésite Tecbor A 15 mm.

b) Contre cloissons EI-120/EI-180 par projection de 49 mm de mortier Tecwool F appliquée sur la tôle d’acier ondulée.

Avec ces deux solutions qui dépendent du touche finale, le problème de la résistance au feu de la gouttière est résolu, donnant comme toujours le résultat de la sécurité