Guide d´Application de la Peinture Intumescente

L’acier utilisé dans la construction doit être protégé contre un éventuel incendie car à une certaine température (proche de 500 º C), il perd sa capacité mécanique et commence à se tordre. Il existe plusieurs façons de protéger cet acier, comme le recouvrir de béton, de mortiers ou de plaques ignifuges. Mais il y a aussi la possibilité d’appliquer de la peinture intumescente sur le profil pour garantir qu’il maintiendra sa capacité portante “R” pendant un certain temps.

Nous essaierons d’expliquer comment il faut appliquer ce type de peinture afin qu’elle offre un résultat correct.

A) AVANT L’APPLICATION:

  1. La peinture ne doit pas être appliquée directement sur l’acier sans protection antioxydante, car la peinture intumescente est un matériau poreux et la rouille apparaîtrait immédiatement. Normalement, les profils métalliques arrivent déjà sur place avec la couche d’apprêt antioxydante donnée, il suffit donc de s’assurer, en consultant la fiche de données techniques de la peinture, qu’elle est compatible avec la couche antioxydante, car dans certains cas, une réaction indésirable peut apparaître.
  2. Sur les profils galvanisés, un fixateur doit être préalablement installé, car la surface de ces profils n’est pas très poreuse et il y aura très certainement des problèmes d’adhérence. Comme dans le cas précédent, il faut vérifier que ce fixateur est compatible avec la peinture intumescente.
  3. À ce moment, il est nécessaire de connaître l’épaisseur à appliquer, pour cela, il faut connaître la résistance au feu nécessaire et le type de profilé métallique à protéger. Avec ces dernières données, on obtient un facteur géométrique spécifique à chaque profil appelé Massivité. Aujourd’hui, il y a une multitude de tableaux sur Internet dans lesquels on peut trouver ces données. Connaissant la massivité et la résistance au feu, et considérant une température critique de l’acier de 500 ºC, si la Direction Facultative ne nous dit pas le contraire, la valeur de l’épaisseur de la peinture intumescente est obtenue, qui sera généralement donnée en microns.
  4. Une fois l’épaisseur connue, on doit savoir la quantité de peinture intumescente qu’il faut apporter au chantier. Pour cela, la performance théorique doit être calculée et ladite performance doit être ajustée avec un facteur de correction qui dépend de plusieurs facteurs qui seront mentionnés ci-dessous.
    Pour le calcul du rendement théorique deux valeurs qui apparaissent dans la fiche technique de la peinture doivent être connues:

    • Le pourcentage en solides.
    • La densité de la peinture.
    • Epaisseur à appliquer en microns.

    Avec cette formule, les litres de peinture nécessaires pour peindre un mètre carré sont obtenus, mais normalement ce produit est vendu en kg, donc il va falloir multiplier ce résultat par la densité du produit et la surface à peindre pour obtenir le kg de peinture dont on va avoir besoin théoriquement.

    kg de peinture = Rendement (l/m2) x Densité (kg/l) x Suface (m2)

    En pratique, cette valeur doit être multipliée par un facteur de correction qui dépend de diverses circonstances, notamment:

    • Rugosité de la surface à peindre.
    • Application au pistolet airless, à la brosse ou au rouleau.
    • Taille des profils et largeur de jet de la buse airless.
    • Vent si on peint dehors.

Tous ces facteurs font varier les performances théoriques (performances dans des conditions idéales) et entraînent une augmentation de la consommation de Peinture Intumescente. Cette augmentation est quantifiée avec un facteur de correction allant de la valeur de 1,05, en acier lisse avec apprêt peint en atelier, jusqu’à 2, dans le cas d’une peinture airless à l’extérieur par temps venteux. Cette dernière option doit être envisagée, car “vous ne devriez jamais peindre à l’extérieur avec du vent” à moins d’avoir une merveilleuse assurance responsabilité civile qui couvre tous les dommages que vous allez causer dans les voitures et les bâtiments à proximité. Seule l’expérience nous permet de quantifier véritablement ce facteur de correction, mais le tableau suivant montre des valeurs approximatives qui servent de guide pour estimer le matériau nécessaire pour peindre avec un pistolet airless:

Lorsque les circonstances du chantier sont inconnues, mais qu’elles doivent être également évaluées, il faut être prudent et mettre un facteur de correction d’environ 1,4 pour que, plus tard, sur place, une fois le travail attribué, il n’y ait pas de mauvaises surprises.

EXEMPLE:

On nous demande d’appliquer de la peinture intumescente R-30 sur ces profilés métalliques à l’intérieur d’une réforme:

3 portails constitués d’une poutre IPE 370 de 5 m, à peindre sur 3 côtés, et de deux piliers carrés SHS 100×5 mm, de 3 m de hauteur, à peindre sur quatre côtés.

On va dans les tableaux et on extrait deux valeurs de chaque profil, le développement et la massivité:

  • La poutre IPE 370 a un développement sur 3 côtés de 0,91 m2 et une massivité de 197 m-1
  • Les piliers carrés SHS 100×5 ont un développement sur 4 côtés de 0,4 m2 et une massivité de 211 m-1
  • Ayant le développement, la surface à peindre est obtenue:
  • Poutres: 3 poutres x 0,91 m de développement x 5 m = 13,65 m2
  • Piliers: 6 piliers x 0,4 m x 3 m = 7,2 m2

À ce moment, il faut choisir la peinture intumescente à appliquer, notre peinture intumescente s’appelle Teclack® – W, et il faut consulter les tableaux de test pour déterminer l’épaisseur en microns pour une température critique de 500 ºC: X

Consultez la fiche technique de notre peinture Teclack®-W en cliquant sur le lien.

Pour les poutres, le tableau des “profils ouverts” doit être consulté, et pour les R-30 et 197 de massivité, une épaisseur de 471 microns est obtenue.

Pour les piliers on passe au tableau des “profils fermés” et, pour les R-30 et 211 de massivité, on obtient une épaisseur de 250 microns.

Maintenant, il faut calculer les performances de chaque profil, pour cela, on a besoin de deux fiches techniques: le % en solides et la densité du produit. Pour notre peinture Teclack-W ces données sont: 68% et 1,34 g/cm3 ou, ce qui est la même chose, kg/l.

Pour les poutres: Rendement théorique = 471 microns / (68% x 10) = 0,69 l/m2 et, pour connaître le kg nécessaire: kg théorique = 0,69 l/m2 x 1,34 kg/l x 13, 65 m2 = 12,67 kg.

Pour les piliers: Rendement théorique = 250 microns / (68% x 10) = 0,37 l/m2 et, pour connaître le kg nécessaire: kg théorique = 0,37 l/m2 x 1,34 kg/l x 7, 2 m2 = 3,54 kg.

Il faut tenir compte du fait que, lors du calcul de la consommation réelle, les facteurs de correction seront différents pour chaque élément, car il y aura beaucoup plus de déchets lors de la peinture des piliers que des poutres car, lorsqu’ on applique la peinture avec un pistolet airless, une partie du jet sortira des piliers.

Pour les poutres, un facteur de correction de 1,10 doit être pris en compte et pour les piliers, 1,45. Le résultat final en kg est donc: (12,67 x 1,1) + (3,54 x 1,45) = 19,08 kg de peinture Teclack® -W®.

 

B) PENDANT L’APPLICATION

  1. Son application avec pistolet airless est recommandée pour améliorer l’uniformité de l’application et de la finition. La peinture peut être appliquée aussi à la brosse ou au rouleau de manière exceptionnelle.
  2. Notre peinture Teclack® W peut être diluée dans un maximum de 3% dans l’eau avec un mélangeur pour améliorer sa viscosité. D’autres peintures peuvent nécessiter d’autres types de solvants.
  3. Ce produit ne doit pas être appliqué en dessous de 3° C ou au-dessus de 40° C, et des précautions doivent être prises avec les profils exposés au soleil car ils peuvent atteindre des températures élevées qui peuvent causer des problèmes avec la peinture.
  4. La peinture doit être appliquée en couches de 250 à 300 microns et, lorsque l’épaisseur est supérieure, laisser sécher entre les couches 8 heures et 24 heures avant d’appliquer la dernière couche de scellant ou d’émail.
  5. Pour l’application de notre peinture Teclack® W avec un pistolet airless, une buse entre 0,48 et 0,63 mm est recommandée.
  6. L’utilisation d’équipements de protection adéquats est obligatoire pour l’application de ce type de produits, tels que masques, lunettes hermétiques et gants de protection.

 

C) APRÈS L’APPLICATION

  1. Une fois la peinture intumescente est appliquée, les pores doivent être scellés avec un émail de finition, car ce produit absorbe l’humidité de l’environnement et se dégrade, perdant ses propriétés intumescentes en très peu de temps. Cette circonstance est aggravée dans les environnements humides. Il doit être vérifié dans la fiche technique que le produit d’étanchéité est compatible avec la peinture intumescente appliquée.
  2. Il est important de noter que ces produits intumescents ne conservent pas leurs propriétés “ETERNELLEMENT” et peuvent se dégrader avec le temps. Ce processus dépendra en grande partie de la façon dont le produit a été appliqué, dans quelles conditions et des caractéristiques de la couche de finition ou du scellant.
  3. Comme cela a été dit à d’autres occasions, l’administration doit réglementer la maintenance de « toutes » les installations de protection passive, tout comme le RIPCI le fait avec les systèmes de protection active contre l’incendie et de désenfumage. Cela est particulièrement évident dans ce type de produits réactifs qui sont connus pour avoir une « durée de vie limitée » et, d’autre part, le certificat d’installation de produit n’a pas date d’expiration et peut être valable pour toujours. En pratique, ces produits ne sont pas entretenus et l’installation avec eux est recommencée après la fin de la vie utile du produit, mettant en danger l’évacuation en cas d’incendie dû à l’effondrement de la structure.