Nave

Protection passive dans les batîments industriels – Partie 1

Dans cet article on va examiner certains aspects relationnés avec la protection passive incendie dans l’industrie pour respecter le « Règlement de Sécurité contre les Incendies dans les Bâtiments Industriels » de 2004 (connu par son acronyme en espagnol RSCIEI).

Une fois établit, de la part de la Direction Technique, quel est le risque inhérent du bâtiment (haut, moyen ou bas) et une fois il a été classé pour sa relation avec son environnement (Type A, B, C, D, E), il est possible déjà de considérer quelles sont ses besoins en matière de Protection Passive Incendie.

On va examiner, une à une, les différentes interventions nécessaires relationnées avec la Protection Passive selon ces deux paramètres, déjà mentionnés: risque et type.

Structure principale du bâtiment: La structure principale du bâtiment est composé par les portails (piliers et poutres). C’est habituel d’exclure les pannes de la protection passive si elles sont de petite taille, comme les profils métalliques type “Z” ou “C” galvanisées de petite épaisseur. Au contraire, il faut inclure les pannes dans la Protection Passive Incendie quand la distance entre elles est grande et elles aient une grande importance structurelle, comme profils métalliques type IPN ou UPN, car ils sont conçus pour supporter des charges, et leur effondrement entraînerait celui de la toiture et rendrait l’évacuation très difficile.

table 2.2.

 

Pour bâtiments avec toitures légères (poids égal ou inférieur à 100 kg/m²), non prévues pour l’évacuation et qui ont aussi un Système de Control de la Température et le Désenfumage, les valeurs suivantes peuvent être adoptées :

 

table 2.3

 

Ce tableau pourrait être appliqué aussi à la structure portante des combles si leur surface ne dépasse le 10% de celle du rez-de-chaussée du bâtiment, et les parcours d’évacuation ne dépassent pas les 25 m. En Risque Bas, leur surface ne doit dépasser le 20% du rez-de-chaussée, l’occupation doit être inferieure à 25 personnes et le parcours maximum d’évacuation doit être de 50 m.

Dans les bâtiments d’un seul étage avec toiture légère qui ont une installation d’arrosseurs automatiques (sprinklers)  et un Système de Control de Température et Désenfumage, l’exigence de protection incendie de la structure serait la suivante :

table 2.4.

 

Une fois connue la résistance au feu nécessaire pour la structure principale, il faudra vérifier quel genre de structure nous avons et si elle atteint la résistance au feu requise. Si ce n’est pas comme ça, il faudra l’appliquer des produits protecteurs avec l’épaisseur suffisante pour éviter l’effondrement avant le temps demandé.

Dans le cas de nos produits, soit la structure en acier ou en béton, on peut utiliser : Mortier Tecwool® F, Mortier Tecplaster® et Panneaux Tecbor®.

Seulement pour structures en acier il est possible d’utiliser Peinture Teclack-W®

  • Clôtures mitoyennes: ce sont les cloisons de séparation avec les bâtiments mitoyens “avec une activité différente“, pas ceux du propre bâtiment. La résistance au feu demandée pour ces éléments sera :

 

Non portantPortant
Risque basEI 120REI 120 (RF-120)
Risque moyenEI 180REI 180 (RF-180)
Risque hautEI 240REI 240 (RF-240)

 

Ici, il faut prendre en compte deux considérations : premièrement, selon le tableau 2.2. il n’est pas possible le Risque Haut dans les bâtiments de type A, donc, la dernière colonne ne serait que pour les bâtiments de type B qui n’ont pas de séparation entre bâtiments. et d’autre part, les piliers qui sont inclus dans cette clôture mitoyenne doivent également atteindre ces exigences, bien que le reste de la structure de support ait une autre demande inférieure en raison des conditions susmentionnées.