Support de la bande coupe-feu

Dans cette publication, nous allons faire une réflexion sur la façon de mener à bien les différents systèmes de « Franges rencontré mitoyen – toit » qui marque le Règlement sur la sécurité contre incendies dans les établissements industriels (RSCIEI).

La première considération que nous prendrons est de la distance entre la bande et le pont. La RSCIEI indique qu’elle ne devrait pas être à plus de 0,4 m de la partie inférieure du pont, ceci quand la bande est horizontale. Mais quelle est la référence que nous prenons lorsque la bande est incliné au début de la même ou au fin de la même? Voyons l’exemple graphique suivant:

Le règlement ne dit rien à ce sujet et nous avons vu à plusieurs reprises qu’il avait pris comme référence pour cette mesure le point final de la frange. À notre avis, étant un élément constructif, il nous semble plus logique de prendre comme référence le point médian de la bande tel qu’il apparaît dans le graphique. Nous devons également nous rappeler que le compteur qui est marqué est en projection horizontale. Par conséquent, si nous l’installons dans une position basculée, nous devrons toujours calculer la longueur de la bande que nous devons placer, car elle sera toujours supérieure à celle qui est marquée horizontalement.

Le point suivant consiste à installer les différents systèmes. Le RDSCIEI nous dit:

A) Intégré dans le couvercle lui-même, à condition que la permanence de la bande soit justifiée après l’effondrement des parties du couvercle non résistant.

B) Fixé dans la structure du pont, lorsqu’il a au moins la même résistance au feu que la résistance requise de la bande.

C) Formé par une barrière d’un mètre de largeur qui justifie la résistance au feu requise et qui est placé sous le couvercle fixé à la medianería.

En ce qui concerne l’option a) dans les commentaires postérieurs, nous dit que: « L’application de systèmes projetés, de peintures ou d’autres systèmes directement sur l’enceinte ne garantit pas la permanence de la bande et devrait être évitée ».

Option b): ancrage aux courroies, ne doit être utilisé que quand nous avons des ceintures conformes à la même capacité de charge que la bande. C’est ici que nous avons vu les principaux défauts d’installation des bandes: ancrés sur des ceintures de métal non protégées ou ancrages sur un type de structure de toit en alumisol. Les pratiques, parfois par l’ignorance, d’autres par raisons économiques, sont totalement inacceptables.

L’option c) est le plus sûr puisque le système est semblable à celui dont il a été testé selon le Protocole des bandes de test rencontrant la Medianería couverte.

Ici, à ce stade, nous voudrons faire la réflexion suivante. Voyons dans le diagramme schématiquement comment un test est effectué et comment il est effectivement installé:

Le protocole du Test indique qu’ils doivent être testés en version fermée, comme on peut le voir sur la figure à gauche et peuvent être installés en ouvert, comme indiqué sur la figure à droite. Il est clair que la structure de support va subir une augmentation de température supérieure à celle du test et, en général, il s’agit d’un profil de support composé de profils très élancés. Certifiez qu’une bande de pare-feu durera 60, 90 ou 120 minutes comme le justifie le test, à notre avis, c’est beaucoup. Mais, comme le RDSCIEI dit: « Il n’est pas nécessaire de fermer verticalement l’espace entre l’extrémité libre de la bande et l’enceinte, même si, dans certains cas, il peut être pratique, à la discrétion de la personne responsable du travail « .

Enfin, en ce qui concerne le doute habituel si la bande peut être faite d’un côté du  mitoyen faisant 1 mètre, dans l’édition commentée du Décret royal:

« La largeur de 1 m qui est définie pour la bande est celle que vous devriez avoir au total. Cette longueur peut et doit être répartie sur les deux côtés du parquet, autant que possible. Lorsqu’il existe des limitations à cet égard, en particulier dans le cas d’une action sur un seul navire (par changement d’utilisation, propriétaire, etc.) sans possibilité d’agir sur le contigu (pour appartenir à un autre propriétaire, par exemple), cela n’est pas nécessaire car un compteur complet peut être installé d’un seul côté, en tenant compte, cependant, que si ces limitations disparaissent (une action requise de l’autre navire quelque temps après, par exemple), un compteur de bande complet doit également être installé de ce côté . « 

Support de la bande coupe-feu
Valora este artículo.